+
archives

Formation

Ce tag est associé à 2 articles

20m² de NPJ à Maurice

La générosité de l’UNESCO a permis à la petite île de Maurice de se mettre à la page. Avec un don de 27.000$ via l’ International Programme for the Development of Communication, l’Université de Maurice (UoM) a pu créer en 2008 Le Mediacom Studio, un centre multimédia complétant la formation en communication classique en y intégrant les dernières technologies. Une aubaine pour l’Université, qui ne disposait jusqu’alors d’aucun pôle spécifique pour la formation des futurs journalistes du pays.

A l’origine du projet, on trouve une chargée de cours en Média et Communication à l’Université de Maurice, Christina Meetoo, (Itv ici) qui depuis quelques années déjà rêve de créer un véritable studio multimedia dédiés aux étudiants afin de mettre en pratique les cours théoriques du cursus. A l’origine, les jeunes étudiants n’avaient accès que pendant quelques heures aux équipements du Mauritius College of the Air, institution de l’UoM pour les cours longue-distance, et ne pouvaient même pas les manipuler. Aujourd’hui, avec le Mediacom Studio, ils sont complètements autonomes et ont décuplé leurs heures de pratique. Grâce à cette petite structure de tout juste 20m2 qui leur est réservée!

Malgré la contrainte budgétaire, Christina Meetoo a voulu faire les choses en grand. « C’est mon époux, Avinash, qui est également chargé de cours en informatique à l’université de Maurice, qui a choisi et installé les équipements. Avec le budget dont on disposait, on a acheté le maximum d’équipements. Et une chose est sûre, le matériel ne risque pas d’être obsolète de si tôt », déclarait-elle au webjournal L’Express.mu pendant la mise en place du studio. Quatre iMac flambants neufs avec logiciels d’édition et de publication, camescopes HD (les caméras HD attendront l’entrée des aspirants journalistes à la MBC, la télévision nationale), un kit lumière avec trépieds, du matériel d’enregistrement audio numérique et même un écran LCD pour le visionnage post-montage de leurs reportages, avec le système Apple TV. Ce dernier fait de du téléviseur une extension de du iMac, iPod, iPad, iGadgetEnToutGenre.

La création du studio a bien sûr été accompagnée de la création d’un site web, sur lequel ces apprentis journalistes postent leurs reportages réalisés au Médiacom Studio. Mais Christina Meetoo et ses élèves ne se sont pas contentés du site web du Mediacom Studio et ont créé par la suite, en mars 2009, une chaine youtube, où toutes leurs productions vidéos sont visibles par le monde entier. De quoi donner de l’espace aux quelques 20m2 dans lesquels se cantonne le studio!

Grâce au dispostif mis en place, les étudiants en communication de l’Université de Maurice ont ainsi la possibilité de produire leurs propres reportages audios et vidéos, et même des émissions de radio. Le but est de leur donner les moyens de « créer des produits de niveau professionnel et de les diffuser à un large public ». Le rêve pour tout étudiant en journalisme!

La méthode Meetoo, qui a fait naître le studio, semble faire ses preuves. La chaine Youtube compte maintenant plus d’une cinquantaine de vidéos postées et a dépassé les 10 000 visites. Plus encore, et pas plus tard qu’en décembre dernier, les photographies de 8 de ses étudiants en première année de journalisme, réalisées dans le cadre d’un cours intitulé « Digital Imaging », ont été publiées sur le blog du New York Times pour illustrer le thème « Pictured: A World at 7 Billion ». Une belle consécration

Photographies:
Ali Mehboube Soliman, Breadboard ;
Coralie Sampson, Wheelbarrow ;
Sakinah Caunhye, Last catch

Texte rédigé par Caroline Chatelard

Euro Caucasus News : un projet multimédia d’envergure européenne

A l’initiative de Canal France International (CFI), Euro Caucasus News est un projet résolument novateur. Lancé en septembre 2011, il réunit les travaux de douze étudiants caucasiens en journalisme. Objectif : former ces jeunes aux nouvelles pratiques journalistiques à travers le traitement de sujets d’actualité liés à des thématiques européennes.

Des sessions pratiques

Septembre 2011, Tbilissi.  Dans les locaux du GIPA (Georgian Institute of Public Affairs), douze étudiants participent à un atelier bien particulier. Ils viennent d’Arménie, d’Azerbaïdjan, de Georgie, et ont tous en commun une passion avérée pour le journalisme. Sous l’égide de deux experts de CFI (Nicolas Froener et Antoine Prune), ils se retrouvent chaque matin autour de sujets d’actualité et travaillent main dans la main à la réalisation de travaux qu’ils publient sur un blog : textes, vidéos, photos ; ils n’épargnent aucune ressource multimédia.

La seconde session de cet atelier se déroule du 13 au 19 octobre 2011, à Strasbourg. Pendant une semaine, les douze apprentis journalistes ont l’opportunité de visiter le Conseil de l’Europe et du Parlement Européen, l’objectif étant pour eux de se livrer à un décryptage du fonctionnement des institutions européennes. A l’issue de cette session, ils réalisent des reportages, toujours encadrés par leurs deux mentors aussi indispensables que complémentaires, Antoine étant spécialiste du contenu et Nicolas, JRI féru d’image.

Un objectif ambitieux  

Le but de ce projet est double. Il s’agit tout d’abord de confronter ces étudiants aux évolutions notables des pratiques journalistiques, en les faisant travailler comme dans une véritable rédaction web. L’accent est volontairement mis sur la pratique, les journalistes en herbe se livrant à un véritable travail d’investigation. De la recherche d’informations, à son traitement jusqu’à sa vulgarisation par le biais d’un blog, ces volontaires interviennent dans chaque étape de l’élaboration du reportage journalistique. Mais si l’objectif premier du projet est de former les jeunes aux rudiments du métier de journaliste multimédia, le lancement d’Euro Caucasus News s’inscrit dans une perspective plus large, celle de sensibiliser les journalistes de l’Europe caucasienne aux nouveaux médias d’information.

Par l’engagement de ces étudiants, il s’agit effectivement de renforcer le professionnalisme et le rôle des médias indépendants dans une région du globe encore politiquement tendue. Cette initiative est d’autant plus nécessaire que dans le sud du Caucase, les médias subissent encore aujourd’hui une pression tangible de la part du gouvernement, et la censure est monnaie courante. Dans ce contexte, les médias professionnels souffrent d’un manque de formation, particulièrement dans les pratiques modernes de réalisation de reportages. Or, la mise en place d’un réseau de médias libres et indépendants est nécessaire au développement d’une démocratie stable.

A travers la création d’Euro Caucasus News, CFI démontre donc son désir d’apporter une expertise médiatique à destination des pays du Sud. Depuis vingt ans, la filiale du groupe France Télévisions subventionnée par le Ministère Français des Affaires Etrangères et Européennes œuvre pour la coopération française en faveur des médias du Caucase, mais également des Balkans, de la Méditerranée, de l’Afrique et de l’Asie. Régulièrement sollicité par les groupes médiatiques de ces régions, CFI se donne la lourde mission d’apporter un encadrement aux médias partenaires, notamment par le biais de formations et d’ateliers. Cette coopération basée sur l’échange vise à encourager, à terme, l’autonomie des médias dans les pays partenaires.

Fort du succès de ses deux premiers ateliers, CFI devrait organiser une troisième session en 2012.

Texte rédigé par Marilyn Epée