+
vous lisez
Edition Europe

Citizenside, un regard citoyen sur l’actualité

Avec Citizenside, les citoyens du monde entier se transforment en reporters photographes et apportent leur pierre à l’édifice médiatique, en partageant leurs images liées à l’actualité qu’elle soit politique, culturelle, locale ou juste insolite.

Les premières images du trader de la Société Générale Jérôme Kerviel en garde à vue en février 2008, c’est à Citizenside qu’on les doit. Tout comme la vidéo du couturier John Galliano déclarant sa flamme à Hitler dans un état d’ébriété avancée, à la terrasse d’un café parisien. Le site qui comptait au début de l’année 2012 plus de 70 000 photographes amateurs, professionnels et freelance, originaires de plus de 150 pays semble avoir trouvé une formule qui satisfait à la fois les médias et les citoyens-reporters.

La première photo de Jérôme Kerviel,
prise par un « citoyen reporter » et diffusée par Citizenside
a été largement relayée dans la presse
(ci-dessus, la Une de Paris Match, le 31 janvier 2008)

L’objectif du site Citizenside est de rassembler la plus grande communauté de reporters amateurs et/ou indépendants, en offrant à chacun la possibilité de partager ses vidéos et ses photos. Véritable agence photographique en ligne, elle présente néanmoins un avantage de taille sur ses concurrentes en offrant une rémunération beaucoup plus élevée que ce que propose les agences traditionnelles  pouvant aller jusqu’à 65% du prix total de leur cliché. Faisant office d’intermédiaire entre les particuliers et les médias de toute la planète, la plateforme se charge de négocier la vente des documents mis en ligne. Tout ce que les reporters d’un jour ont à faire, en plus de se trouver au bon endroit et au bon moment bien sûr, c’est de s’armer de leur appareil photo ou de leur caméra puis de publier leurs documents sur le site et d’attendre.

Citizenside propose des photos en prise directe avec l’actualité
grâce à ses 70 000 reporters et aux applications pour smartphones
dont le site dispose depuis 2009.

Créée en 2005 par Matthieu Stefani, Philippe Checinski et Julien Robert sous le nom de Scooplive. l’agence basée à Paris devient Citizenside en 2007 lorsque l’Agence France-Presse (AFP) et la société IAM investissent dans le projet. En s’équipant début 2009 d’une application iPhone et Android permettant d’envoyer du contenu directement depuis un smartphone, le site s’est placé à la pointe de la technologie pour s’adapter à des utilisateurs toujours plus mobile, tout en prenant en compte la qualité des photos prises à l’aide de smartphones qui ne cesse de s’améliorer. Le côté pratique n’est pas mis à l’index puisque grâce aux onglets « tutoriels » présent sur le site, chacun dispose de conseils généraux ou plus techniques pour réussir de bonnes photos de presse, nettes, variées et bien exposées. Grâce à Citizenside, même les photographes du dimanche dont l’espace de travail se limitait jusqu’alors aux réunions de famille peuvent reprendre espoir.

Texte rédigé par Tania Messaoudi

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :