+
vous lisez
Edition Europe

Pearltrees: la nouvelle perle des accros du web

Fondé en décembre 2009 par Patrice Lamothe, Pearltrees n’en finit pas de s’étendre sur le net. Réunissant au départ quelques centaines de geeks, cet outil de « curation », est désormais visité par plus d’un million d’internautes par mois, tandis que plus de 350 000 personnes contribuent à son enrichissement. Pour comprendre le succès grandissant de Pearltrees, je me suis entretenu avec Antoine Msika. Diplômé de l’EDHEC Business School de Lille en 2009, il est depuis Juin 2010 le Community Manager français de Pearltrees.

« Cultiver ses intérêts » 

Benjamin Valla/Horizons Médiatiques : Pouvez-vous me présenter Pearltrees et les principales fonctionnalités de cet outil ?
Antoine Msika : Pearltrees est un outil créé pour cultiver ses intérêts : concrètement il permet de collectionner, organiser et partager les contenus qu’on aime sur le web. En quelque sorte Pearltrees donne la possibilité de créer sa bibliothèque numérique. Pour cela, l’internaute sélectionne les liens trouvés au cours de sa navigation et les met dans son compte. Ces liens deviennent alors des perles qui peuvent être rangées, manipulées, organisées dans des dossiers qu’on appelle donc des « Pearltrees ». Cet outil convient parfaitement aux tablettes tactiles : si l’internaute a un ordinateur il manipule les perles avec sa souris, et s’il a un Ipad par exemple il peut vraiment littéralement manipuler et organiser le contenu du bout des doigts.

 L’un des Pearltrees les plus riches du moment,
c’est bien sûr celui consacré à l’élection Présidentielle en France


Quels sont les avantages de Pearltrees pour les utilisateurs du web ?
A.M : Premier avantage de taille : c’est très facile à comprendre et à utiliser pour n’importe qui. En un clic l’internaute peut sélectionner la page, puis la manipuler et l’organiser comme il le veut.
Ensuite, Pearltrees est un outil social et collaboratif : la bibliothèque numérique peut être faite en équipe. Par exemple si quelqu’un fait un Pearltrees sur son club de football préférée, il va mettre les nouveautés trouvées en lisant le site de L’Equipe, ajouter des vidéos trouvées sur Youtube, etc. S’il fait équipe avec un de ses amis, il va pouvoir aussi ajouter les contenus qu’il trouve. Cela leur permet de faire en temps réel une bibliothèque commune.
Enfin, comme c’est un outil social, il est très facile de trouver des contenus proches de ses propres intérêts. Pour reprendre l’exemple du football, on peut très rapidement retrouver des pages web organisées par d’autres utilisateurs sur le football en général ou sur une équipe précise.

« 1 million de visiteurs par mois, 350 000 contributeurs »

Combien de personnes utilisent Pearltrees et quel est leur profil ?
A.M : Il faut savoir qu’il y a un peu plus d’un million d’utilisateurs par mois qui viennent consulter des Pearltrees, réalisés par un peu plus de 350 000 contributeurs. Concernant leur profil, on trouve de tout : des gens qui veulent collectionner des recettes de cuisine, qui suivent l’actualité politique, web, médiatique. On retrouve aussi dans les contributeurs des blogueurs, des sites de médias comme Marianne 2 et l’Usine Nouvelle, ou encore des institutions comme l’IFRI (Institut des relations françaises internationales). Pearltrees leur permet non seulement de garder, d’avoir une trace des pages web, mais aussi de les partager facilement. On retrouve enfin tout type de collection : dernières innovations scientifiques, recettes de cuisine, etc.

De par ses fonctionnalités, peut-on dire que Pearltrees est un complément des réseaux sociaux ?
A.M : Nous sommes effectivement un complément des médias sociaux de manière général. Sur les réseaux sociaux on est dans l’instantanéité, dans le partage rapide de l’information. A côté de cela Pearltrees est un complément accessible très facilement qui permet de conserver, collectionner l’information trouvée sur les blogs, réseaux sociaux, ou n’importe quelle source d’information.

« Un plus pour l’organisation et le partage des sources du journaliste »

Quels sont les intérêts que Pearltrees offre aux journalistes?
A.M : Pearltrees a beaucoup d’avantages pour les journalistes. Cela permet d’abord d’organiser ses sources. Personnellement je blogue un peu donc quand je lis des articles sur des sujets sur lesquels j’ai envie d’écrire, j’organise dans un premier temps mes sources pour les retrouver facilement. Ensuite, je peux commencer à structurer mon article en procédant Pearltrees par Pearltrees suivant les thématiques que je vais aborder.

Pearltrees permet aussi de partager ses sources avec les lecteurs : par exemple un journaliste fait un dossier sur un sujet, il va écrire son article et intégrer son Pearltrees à la fin. De cette façon, les lecteurs peuvent directement tout en restant sur l’article aller lire des sources complémentaires organisées par le journaliste. Le site Mariane 2 le fait beaucoup.

Pearltrees réalisé par le site Marianne 2 en lien avec le sujet
« La sécurité de retour dans la campagne »

Enfin Pearltrees peut permettre de suivre un dossier. Prenons l’exemple de l’affaire Clearstream, qui s’est étalée sur des années et devenait complexe à suivre. Le journaliste peut au fur et à mesure organiser ce qui se dit sur le sujet. Comme ça à chaque fois qu’il en parle dans un article il l’intègre dans son Pearltrees. Le lecteur peut ainsi retrouver en un coup d’œil et comprendre plus facilement la structure de l’affaire, ce qui s’est passé avant et les liens avec ce qu’il se passe maintenant.

Pearltrees concernant l’affaire Clearstream

Pearltrees est un outil de « curation ». Quels sont les grands principes de cet anglicisme?
A.M : En anglais un « curator » c’est un conservateur de musée : c’est celui qui sélectionne les œuvres que le musée va exposer et qui prépare les expositions. L’idée de la curation, c’est de sélectionner du contenu parmi une masse, puis l’organiser afin de le présenter à quelqu’un. Typiquement dans un musée, le conservateur va choisir quelques œuvres sur une époque ou un artiste, l’organiser dans des salles et le présenter en racontant une histoire aux visiteurs. L’idée de Pearltrees c’est à peu près la même chose : permettre aux gens de sélectionner ce qui les intéresse sur un sujet, l’organiser, puis le partager avec d’autres personnes.

Pouvez-vous pour terminer me présenter votre mission de Community Manager ?
A.M : Ce qui fait que Pearltrees est Pearltrees c’est sa communauté, ce sont les personnes qui viennent organiser des liens, organiser leurs perles. Donc moi je m’occupe de cette communauté, je fais en sorte que tout se passe bien, je guide, oriente ceux qui en ont besoin. En plus de ça je m’occupe de la faire croitre. Je fais en sorte qu’il y ait toujours plus de gens qui viennent, qu’il y ait toujours plus de perles organisées afin que Pearltrees soit toujours davantage fourni et intéressant.

Propos recueillis par Benjamin Valla

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :