+
vous lisez
Edition Monde Arabe

Le journalisme citoyen sur la toile arabe: l’exemple de Mamfakinch.com

Les médias citoyens fleurissent sur le web du monde arabe. Mamfakinch.com est l’un d’entre eux. Ce site collaboratif marocain, a vu le jour en marge du mouvement du 20 février 2011. Un courant de protestation toujours actif réclamant des réformes économiques, politiques et sociales. Mamfakinch.com est animé par des blogueurs et activistes marocains. Il traite de l’actualité arabe et marocaine, avec des analyses, des débats et de l’information multimédia, publiées en français, arabe et anglais.

Page d’accueil du site mamfakinch.com

Dans la présentation de Mamfakinch.com, on peut lire : « [ce site] ne prétend pas être un journal mais un média citoyen qui croit au droit à l’accès à l’information. Information souvent ignorée voire déformée par d’autres médias plus ou moins officiels ». Le ton est donné.

Comme beaucoup de médias web citoyen, ce site est né, en grande partie, à cause d’un défaut de confiance dans les médias traditionnels. Ce n’est pas une particularité exclusive du journalisme citoyen du web arabe. En Europe la défiance vis-à-vis des médias est également visible. Mais dans le monde arabe ce sentiment est exacerbé. Pourquoi les médias traditionnels ne parviennent ils pas à convaincre ? Ils souffrent des grands maux de la société arabe de ces dernières décennies, la censure et la corruption. Mais l’image des médias est également mise à mal par un problème qui concerne aussi l’Europe et sans doute une bonne partie du monde : la main-mise des grands groupes commerciaux et financiers sur la presse et les médias qui vivent de la publicité. Un tableau très noir, qu’il convient de nuancer. Mais c’est pourtant cette image catastrophique de l’état du journalisme que retiennent les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs. Ils souhaitent alors devenir leur propre source d’information.

Avec la pénétration progressive de l’internet dans les pays arabe, cette vision terrible des médias et la méfiance qu’elle engendre, entraîne l’essor du journalisme citoyen. Il s’agit d’abord d’un besoin d’informations brutes, l’envie de créer un espace pour échanger de la matière prise sur le vif et sans fioriture. L’idéal premier est là. Mais derrière ce besoin de vérité et d’instantanéité, le média citoyen dévoile l’aspiration au débat, et surtout à la mise en avant de sa propre opinion. Mamfakinch.com ne prétend pas être ce qu’il n’est pas, un journal. Mais il prétend être un média citoyen. Dans l’expression, il y a tout de même le mot média et la subjectivité n’est pas étrangère à ce mode de diffusion!

Pourtant, les médias citoyens sont plébiscités par les internautes arabes, qui leur offrent d’honorables scores d’audimat. Les lecteurs ne semblent pas condamner la prise de position, en revanche ils apprécient la clarté du positionnement. Le média citoyen en effet, ne cache pas qui il est. Mamfakinch ne cherche pas à faire oublier qu’il est né en marge d’un mouvement de protestation, ni qu’il est alimenté par des militants et des activistes. S’il a le look d’un pure player d’information, les atouts et les outils web d’un vrai média, il n’hésite pas à proposer un onglet «mobilisation et activisme ». L’internaute arabe choisi ses lectures en connaissance de cause, là où il a l’impression que les médias traditionnels essayent de bluffer ou de brouiller les cartes.

Texte rédigé par Celie Gourdon

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :