+
vous lisez
Edition Amérique du nord

The Daily, 1er quotidien pour tablette numérique : Work-In-Pogress ou échec déjà retentissant ?

Lancé le 2 février 2011, The Daily a fait sensation, et pour cause, c’est le premier journal uniquement destiné aux tablettes numériques. Crée par News Corp, le journal est un pionnier dans son genre, le tout premier à uniquement exploiter un support nouveau décrit comme l’avenir probable de la presse écrite.  Près d’un an après son lancement, les résultats du  journal sont-ils vraiment à la hauteur des espérances de ses créateurs ?

“Une nouvelle époque requiert un nouveau journalisme”. C’est sur cette phrase que Rupert Murdoch, magnat de la presse qu’on ne présente plus (et pour ceux à qui ce nom n’évoque rien, c’est par ), a lancé son nouveau média en février 2011. Fruit de l’association entre l’Ipad d’Apple et l’empire médiatique News Corp, The Daily est selon les dires de son propriétaire destiné  “à tout le monde » et  ambitionne de « faire penser et faire sourire ».
A quoi peut bien ressembler ce journal entièrement numérique ? Réponse en image avec la vidéo de présentation, diffusée lors du lancement de The Daily au Musée Guggenheim à New York en Février 2011.

En quelques chiffres The Daily c’est :
•    Près d’une centaine de personnes qui travaillent chaque jour au sein de l’équipe du journal située à New York
•    une centaine de pages éditées chaque jour (limitée cependant au public américain)
•    30 millions de dollars investis par Rupert Murdoch  (propriétaire du groupe de médias News Corp)
•     0,99 $ pour un abonnement d’une semaine (soit environ 0,14$/ jour et 39,99 $/an)
•    500 000 $ de coûts de production/semaine

Un an après son lancement, quelles conclusions tirer de l’année d’activité de The Daily ?
On peut déjà parler de ses réussites. A savoir, la création d’un média ludique, qui même s’il ne révolutionne en rien l’information transmise, est pourvu de nombreux contenus photos et vidéos qui apportent un plus non négligeable. La réactualisation permanente des informations est également un point important pour les mordus d’infos. Avec ce flux constant d’informations, The Daily profite pleinement de la plus-value apportée par la connexion internet du support tablette. Le tout avec un prix de fabrication qui économise sur les coûts d’impressions.

Oui mais çà c’est le bon côté des choses. Avec une moyenne d’environ 120 000 abonnés/semaine, et 10 millions de dollars de pertes annoncé au début du mois de mai 2011 ( principalement dues aux coûts d’investissement nécessaires après le premier trimestre d’activité), les résultats sont clairement en dessous des attentes de Rupert Murdoch.
Comment expliquer un tel échec ?
1.    Une média qui a peut-être tout fait trop vite.  Une étude publiée au mois de décembre  par l’institut Pew et le centre de réflexion The Economist Group indique que seulement 11% des adultes américains possèdent déjà une tablette numérique. En voulant profiter trop rapidement de cette technologie nouvelle,et en proposant une information exclusive à un support pas encore acquis par l’ensemble de la population, Rupert Murdoch ne s’est-il pas brûlé les ailes ?
2.    Des utilisateurs de tablette qui n’ont pas encore le réflexe de l’utiliser pour s’informer. Bien que cette même étude démontre que la consultation des informations sur tablette est très en vogue chez les américains (arrivant en 3ème position des usages favoris d’une tablette, avec 53%). A condition toutefois qu’ils n’aient pas à payer de leurs poches. Seulement 14% des utilisateurs avouent acheter directement de l’information sur tablette. Des résultats qui risquent de faire beaucoup de malheureux, Mr Murdoch en tête .
3.    Des utilisateurs de tablette qui privilégient l’édition numérique de leurs journaux et magazines papiers habituels. Dernier point montré par l’étude de l’institut Pew, les utilisateurs de tablettes ne sont que 14% à acheter directement de l’info sur tablette, alors que 23% ont un abonnement papier qui inclut une version numérique.
4.    Des attentes de lectorat à revoir à la baisse. Rupert Murdoch avait indiqué que pour être rentable, le journal devrait atteindre les 500 000 abonnés/semaine (et peu de quotidiens traditionnels peuvent se vanter d’un tel lectorat payant).  Des ambitions assez démesurées puisque 9 mois après le lancement, les premiers chiffres révélées indiquaient 120 000 abonnés soit 1/4 du lectorat nécessaire. Le magnat des médias ne s’est il pas montré un peu trop enthousiaste avec son journal numérique.
5.    L’exclusivité Ipad, plus prestigieuse que réellement stratégique. En signant un contrat d’exclusivité temporaire avec Apple, The Daily s’est lui même “interdit” l’accès à d’autres tablettes qui ont vu le jour et qui ont connu un certain succès à leur tour (comme celles d’Archos ou de Samsung). Disponible depuis peu sur Android, The Daily pourra certainement regagner des lecteurs sur le long terme.
6.    Pas d’applications smartphones en vue. Alors que c’est clairement (avec la tablette) l’un des supports à devenir et à privilégier pour la diffusion d’information (et donc un bon moyen d’attirer de nouveaux abonnés).

Après la révélation des pratiques douteuses faites par la rédaction de son tabloïd News of the World (pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire, c’est par ), The Daily est-il la nouvelle désillusion de Rupert Murdoch ? Le problème de ce journal, n’est-il pas d’être simplement arrivé trop tôt ? Et quand on voit qu’une récente étude du Center for the Digital Future de la USC Annenberg School prédit la fin des journaux papiers aux Etats-Unis dans envions 5 ans (avec les tablettes qui supplanteront les PC pour la consultation d’internet), on se dit que peut-être Rupert Murdoch aurait dû faire preuve de patience. Reste à savoir si The Daily parviendra à s’imposer sur la durée (une disponibilité pour l’Europe a été annoncé, ce qui devrait attirer un lectorat supplémentaire) ou s’il échouera en raison de trop grandes ambitions ?  Réponse dans les mois à venir.

Article rédigé par Florent Bovicelli

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :