+
vous lisez
Edition Amérique du nord

Métro et la presse gratuite: demandez l’édition spéciale!

La presse est en crise; de moins en moins de personne lisent les journaux papier. Vraiment? Et la presse gratuite dans tout ça? A Montréal, les journaux gratuits n’en finissent pas d’attirer des lecteurs. Horizons Médiatiques a décrypté les raisons d’un tel engouement avec Eric Aussant, le rédacteur en chef de l’édition montréalaise du journal Métro.

L ’île de Montréal, c’est le quart de la population du Québec. Autant de lecteurs potentiels pour les journaux. Depuis 10 ans, Métro occupe la place de leader de la presse gratuite et même de la presse en général. Les chiffres sont assez significatifs: 670 points de distributions, 790 500 lecteurs hebdomadaires, une croissance de 13% en 2012.

«L’idée de base, c’est de se dire que le moment des déplacements dans les transports en commun n’est plus perdu puisqu’on s’y informe, affirme Eric Aussant. Métro est allé chercher des lecteurs qui ne lisaient pas les journaux traditionnels.»

Ça, c’était il y a dix ans. Depuis, la bataille fait rage dans les rues de Montréal entre Métro et son rival 24h, qui appartient au groupe Québécor. Pour tirer son épingle du jeu, Métro a deux armes: Les rédacteurs en chef invités et les éditions spéciales.


 

Inviter un artiste ou une personnalité à endosser  le costume de rédacteur en chef le temps d’un numéro est un exercice qui a fait ses preuves (on peut citer l’exemple de Libération qui fait souvent appel à cette formule). Métro a franchit le pas voilà quelques années déjà. Plusieurs fois dans l’année, toutes les éditions mondiales reçoivent leurs directives éditoriales d’une célébrité. James Blunt, Lady Gaga ou encore Karl Lagerfeld ont déjà tenté l’expérience. Mais le plus souvent, ce sont des personnalités locales qui investissent la salle de rédaction et en prennent le contrôle, le temps d’un numéro spécial dont le succès découle, entre autre, de la campagne publicitaire qui le précède.

« Lorsque l’ex ministre des finances du Québec Monique Jérôme-forget a accepté de prendre ma place, ce fut vraiment intéressant de l’entendre parler de son métier. Idem quand l’homme politique Mario Dumont est venu puisque c’était sa première sortie publique après sa démission de l’Action démocratique du Québec. Quant aux artistes, il est difficile d’en citer quelques uns mais l’équipe de la série Passe Partout et le conteur Fred Pellerin ont beaucoup marqué l’équipe », explique le rédacteur en chef.

Le choix de l’invité ne se fait pas au hasard. L’heureux élu doit avoir un regard particulier sur les évènements présents ou faire lui même parti de l’actualité.

 

L’autre grande différence de Métro par rapport à ses concurrents, c’est son appartenance à un réseau mondial. Près d’une centaine d’édition coexistent en effet à travers le globe. Fort de cela, le journal est en mesure de distribuer plusieurs fois dans l’année des éditions spéciales: Spécial Bonheur, édition verte, Saint-Valentin, spécial enfant ou encore édition rose se succèdent tout au long de l’année.

Enfin, Métro s’appuie largement sur des interventions de chroniqueurs externes ; humoristes, polémistes, hommes politiques, activistes, sont, en effet, invités à donner leur avis sur l’actualité. Et cela fonctionne assez bien. Chaque semaine, les frasques des Justiciers Masqués (un duo comique) dans les pages du journal, font couler beaucoup d’encre et sont très largement partagés sur les réseaux sociaux.

«Le choix de nos chroniqueurs est souvent fait par fidélité. Beaucoup sont là depuis le début. Je pense que chacun amène un point de vue intéressant pour notre lectorat », déclare Eric Aussant.

Texte rédigé par Maxence Knepper

About these ads

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :