+
vous lisez
Edition Océan Indien

Web journal sri lankais: appellation d’origine très contrôlée

Les menaces, agressions, enlèvements et meurtres qui faisaient le lot des journalistes sri lankais reçoivent désormais l’appui du régime en place. Le ministère de l’Information et des Médias a déclaré, le 5 novembre 2011, que dorénavant, "tout site d’information portant sur le Sri Lanka (devait) être enregistré auprès du ministère". Dès le lendemain, les web journaux SriLankaMirror, SriLankaGuardian, Paparacigossip9, et LankaWayNews, se voyaient bloquer l’accès à leurs sites par leurs propres fournisseurs d’accès, sur ordre du ministère, pour diffamation.

Les tentatives de contrôle du gouvernement sur les médias prennent cette fois une nouvelle tournure. Ne se contentant plus de réprimer les journaux (et les journalistes) publiant des articles trop critiques sur le gouvernement, il passe maintenant à la sélection des médias autorisés à publier. Le Sri Lanka Mirror, qui parvient à survivre malgré le bloquage et reste accessible par des voies très détournées, publiait vendredi les premiers chiffres: sur 81 demandes d’enregistrement déjà déposées, 20 ont été refusées car, selon le ministère, les informations transmises étaient incorrectes. Les 61 demandes retenues étaient examinées fin décembre en vue d’une éventuelle validation. Le 9 janvier 2012, le Ministère de l’Information et des Médias garantira l’enregistrement de 41 sites web (que deviennent les 20 restants?) sélectionnés par leurs soins.

Ce début d’année se fait donc rude pour la liberté d’expression au Sri Lanka. Avec le report du procès pour le meurtre du journaliste Dharmaratnam Sivaram, fondateur du web journal TamilNet, les exemples du savoir-faire ancestral du gouvernement sri lankais en matière d’incitation à l’autocensure reviennent vite en mémoire. Le procès, qui était sensé débuter le 5 janvier 2012, a été reporté par le juge P. Surasena au 25 avril car 6 témoins (dont 2 policiers) n’ont pu se présenter à l’audience, pouvait-on lire sur les sites de BBC Sinhala.com ou du Sunday Times. Le journaliste avait été retrouvé mort 6 ans plus tôt, tué d’une balle dans la tête. Autre cas, plus retentissant dans la sphère journalistique, celui de Lasantha Wickrematunge. Assassiné le 8 janvier 2009, le fondateur de l’emblématique hebdo Sunday Leader, avait reçu à titre posthume le Prix Mondial de la Liberté de la Presse de l’UNESCO 2009. Réputé pour ses critiques acerbes du gouvernement de Rajapaksa (dont il était pourtant l’ami), il avait écrit son dernier article comme une lettre ouverte au président, pointant les violences faites aux journalistes dans sa patrie. Celui-ci fut publié 3 jours après sa mort.

La République démocratique socialiste du Sri Lanka est le pays démocratique le plus hostile à la presse. Reporters Sans Frontières qualifie même le secrétaire à la Défense sri lankais et frère du président, Gotabhaya Rajapaksa, de "prédateur de la liberté de la presse". Depuis la fin de la guerre en 2009, les violations du droit de la presse ne font que croître et contraignent de nombreux journalistes à s’exiler… dans le meilleur des cas.

Malgré les mesures prises par le gouvernement sri lankais, les web journaux restent le medium le plus accessible et le plus sûr pour traiter des sujets sensibles. Chandima Withanaarachchi, directeur de LankaNewsWeb déclarait en 2011 à Reporters Sans Frontières: « la seule lueur d’espoir pour la liberté de la presse au Sri Lanka passe par les sites Internet ». Le temps nous dira si cette lueur ne s’est pas éteinte.

Texte rédigé par Caroline Chatelard

About these ads

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d bloggers like this: